Morceaux de ciel

Messier 31

Anciennement connue comme la "grande nébuleuse d'Andromède", M31 est visible à l'oeil nu par nuit noire, et est de ce fait observée depuis le moyen age, mais décrite comme un simple nuage de gaz assimilé aux nébuleuses d'hydrogène proches (soit quelques milliers d'AL de distance). On sait aujourd'hui qu'Andromède est beaucoup plus lointaine. C'est en quelque sorte la "soeur" de notre voie lactée (ce qui signifie que si il y a des habitants par la bas, et qu'ils regardent dans notre direction, ils verront sensiblement la même chose que nous).

Cette galaxie spirale est la plus proche de la notre. Par "proche", on entend un petit rien du tout de 2,5 millions d'années-lumière (soit 23 milliards de milliards de km, ou bien 585 mille milliards de fois le tour de la Terre...), ce qui en fait également l'objet le plus lointain aisément visible sans instrument. Andromède est un véritable "univers-ile", mesurant 150 000 années lumière de diamètre, fort de 1000 milliards d'étoiles, et d'une vingtaine de petites galaxies satellites (dont deux que l'on peut voir sur la photo, M32 qui frôle le disque et M110 en bas à gauche).

Enfin, le groupe M31 se déplace à une vitesse d'environ 300 km/s... dans notre direction, ce qui implique une probabilité qu'il entre en collision avec notre propre galaxie, dans quelques 4 milliards d'années. A cette époque notre soleil existera toujours pour assister au spectacle. Et les humains... peut être.

Détails de la prise de vue :

  • Date : 18/09/2010
  • Setup : NP101 F/D 5,4 sur EQ6 + autoguidage
  • Imageur : Atik 4000 (-20C)
  • Prise de vue : 8 x 5 minutes en luminance, 3 x 2 minutes pour chaque couche R,G et B
  • pr-traitement : Prism, assemblage en LRGB
  • traitement : Photoshop

retour en haut | retour à l'accueil