Morceaux de ciel

available in multiple languages :

Projet d'astro-photographie collaborative

En astrophotographie, un cliché est souvent d'autant plus réussi que le temps de pose et le nombre de poses individuelles sont élevés. Si un astrophotogtraphe amateur peut empiler jusqu'à des dizaines d'heures de poses, plusieurs astrophotographes doivent pouvoir en empiler... beaucoup plus !

L'idée originale vient du projet organisé par Yuriy Toropin sur M51, dont un traitement fait par Maxim Usatov est visible ici : http://www.bcsatellite.net/bao/m51.html

webastro

Les contributeurs de ce projet font partie de la communauté francophone Webastro.
Les dissussions sur le sujet se font sur le forum

Le concept

  • Récuperer des images brutes prises par plusieurs astro-photographes
  • Combiner ces brutes pour améliorer le RSB (rapport signal bruit) par rapport à ce que peut obtenir un astro-photographe seul
  • Essayer de produire une image d'exception ;-)
 

La mthode

  • Déterminer un objet commun à photographier, accessible pour plusieurs astronomes amateurs avec du matériel photo différent.
  • définir quelques "règles" de prise de vue pour assembler du contenu similaire pour un même objet (orientation, champ, etc...)
  • Assembler toutes les images avec un logiciel de pré-processing, pour produire une image avec un RSB élevé

Mise en oeuvre

Le choix est fait d'un objet qui soit facilement pointable sous nos latitudes (donc qui passe au moins a 45° de déclinaison). L'objet ne doit pas être trop étendu afin de pouvoir être cadré facilement par différents photographes avec du matériel qui peut beaucoup varier. Il ne doit pas non plus ê;tre trop petit pour permettre d'en détailler les structures.

Les poses individuelles "brutes" peuvent être prises soit à l'APN ou à la CCD. dans le cas d'une CCD, il faut pouvoir disposer des différentes couches (L, R, G, B, voire des poses avec filtres interférentiels). Les données de calibrage des images doivent être disponibles (dark, offset, flat).

En fonction de l'imageur et de la focale de l'instrument, l'échantillonage des image va changer. Il faut donc connaitre les caractéristiques de chaque pose individuelle afin de redimensionner chaque pose en vue de son empilage. De plus, les photographes disposant d'un échantillonage plus fin (longue focale ou petit capteur) peuvent se concentrer sur la luminance pour améliorer la définition de l'image. Les photographes disposant d'un échantillonage moins fin peuvent se concentrer sur les couches R,G et B qui sont moins demandeuses en résolution.

Les poses individuelles sont ensuite mises à disposition en ligne afin d'être accessible à tous les participants, qui peuvent tenter un pré-traitement (registration puis empilement) puis un traitement de l'image (avec un logiciel de retouche photo tel que Photoshop).

 

Essais prliminaires

De nombreuses questions se posent quant à la possibilité d'empiler des images hétérogènes sans dommages. Un test d'empilement a été fait pour valider le principe d'empilement.

Prises de vue

Pour un premier essai, le choix s'est porté sur la galaxie NGC 891. C'est un objet de taille modeste mais dont la structure peut être détaillée faclement en photographie amateur.

Les brutes sont mises à disposition au format FITS pour être exploitables par tous les participants.

Contributeur Instrument Focale
(mm)
F/D Imageur Taille
pix (µm)
Echant.
(arsec/pixel)
Temps de pose
(min)
Brutes
Remy Gallet Newton 150 750 5.0 DSI Pro II 8.50 2.30 - -
Orion_BG Newton 200 1000 5.0 Atik 314L+ 6.45 1.33 - -
Goto24 Orion ED 80 600 7.5 Atik 314L+ 6.45 2.21 - -
Tiflo Newton 250 + paracorr 1380 5.5 Canon 500D 4.70 0.70 - -
Sambogosse C11 XLT + Red. 0,63 1980 7.1 Atik 4000 7.40 0.77 L:55m - RGB : 54m Brutes + dark/flat/offsets Download (98 Mo)
Bradisback Newton 250 1200 4,7 Atik 4000 7,40 1,27 - -

 

Etat d'avancement

Les prises de vues sont en cours...

 

retour en haut | retour à l'accueil